Une leçon d’anatomie au XIXe siècle

Une leçon d’anatomie au XIX<sup>e</sup> siècle


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La leçon d'anatomie du Docteur Velpeau.

© Cliché Archives, Assistance publique, Paris.

Date de publication : septembre 2004

Vidéo

Une leçon d'anatomie au XIXe siècle

Vidéo

Contexte historique

Le modèle de la médecine clinique (du grec klinè, « lit ») qui s’affirme à la fin du XVIIIe siècle repose sur deux piliers : l’observation au chevet du malade et la pratique de la dissection. Cette nouvelle médecine, qui connaît son plein essor au XIXe siècle, entend recourir désormais exclusivement aux moyens de la science : l’observation, l’expérimentation, la vérification. La théorie ne s’appuie plus que sur des faits ; jusqu’aux grandes découvertes de Pasteur, le savoir médical se réorganise à partir de la méthode « anatomo-clinique ».
L’hôpital public devient son grand laboratoire : la diversité des cas y est inépuisable, et la réforme des études de médecine, en 1794, en a fait le lieu de l’enseignement pratique pour les étudiants. C’est là, sous l’autorité du maître, que se dévoilent les grands mystères de la nature et que l’énigme d’une pathologie est enfin élucidée.

Analyse des images

Cette œuvre très aboutie est un dessin au crayon sur toile et constitue l’esquisse du tableau définitif. La composition célèbre la nouvelle science, à travers la figure du Dr Velpeau, chirurgien de l’hôpital de la Charité et professeur de clinique chirurgicale à la faculté de Paris, membre de l’Académie de médecine puis de l’Académie des sciences. Sa figure domine le groupe d’élèves dont l’attention se concentre sur le cadavre. Tous sont penchés, avides d’apprendre et de comprendre. Lui seul se dresse, dans une attitude d’autorité souveraine – celle que confère la science. Sa présence s’inscrit dans un triangle, dont le cadavre constitue la base et l’isole du reste du groupe. Le peintre se sert du dessin du tablier pour souligner le schéma structurant de la composition. Enfin la lumière se concentre sur le point central : blancheur du corps, des tissus et de la couronne de cheveux du maître, en une métaphore de ce travail de dévoilement ; de la profondeur obscure des organes - dont toutefois le peintre nous épargne la vision - surgit la lumière de la vérité.

Interprétation

L’organisation de cette scène veut exprimer une certitude et, au-delà, annoncer un triomphe : celui d’une science en marche, sûre d’elle-même parce que sûre de sa méthode. En ce XIXe siècle, c’est désormais la médecine qui concentre de nouvelles espérances, car elle apporte des réponses qui de plus en plus vont permettre de soulager les maux du corps et peut-être, un jour, de les guérir.
On remarquera que douze disciples entourent le maître. L’allusion à la Cène n’est pas neutre ; dans un siècle matérialiste qui croit à la science et au progrès, elle exprime la foi en ce personnage du médecin, dont le savoir fait reculer la maladie et parfois la mort. Par le recours à une image aussi forte et efficace, le tableau acquiert la dimension d’une icône pour mieux répandre la nouvelle foi laïque.

  • innovation
  • médecine
  • santé
  • Pasteur (Louis)

Bibliographie

Marie-José IMBAULT-HUART « L’approche scientifique de la maladie et de la santé : constitution du champ moderne de la pathologie », in L’Homme et la santécatalogue de l’exposition présentée à la Cité des sciences et de l’industrie de la Villette, Paris, Le Seuil, 1992.Guenter B. RISSE « La synthèse entre l’anatomie et la clinique », in Histoire de la pensée médicale en Occident, t. II « De la Renaissance aux Lumières », sous la direction de Mirko D. GrmekParis, Le Seuil, 1997.Michel SAKKAHistoire de l’anatomie humaineParis, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1997.

Pour citer cet article

Anne NARDIN, « Une leçon d’anatomie au XIXe siècle »


Video: Le XVIIème Siècle. SF#1


Commentaires:

  1. Royan

    Votre phrase est incomparable ... :)

  2. Seanlaoch

    Aussi que nous ferions sans votre brillante phrase

  3. Colin

    Bonjour tout le monde. Je voudrais également exprimer ma profonde gratitude aux personnes qui ont créé ce blog informatif. Je suis étonné de ne pas l'avoir utilisé depuis si longtemps. Depuis plus d'une semaine, je n'ai pas pu me détacher d'une énorme quantité d'informations incroyablement utiles. Maintenant, je recommande ce blog à mes amis, ce que je vous recommande aussi. Bien que j'aie trouvé votre blog par accident, j'ai immédiatement réalisé que je resterais ici pendant longtemps. L'interface intuitive est la principale réalisation pour moi, car ma spécialité ne nécessite pas beaucoup de connaissances sur un ordinateur personnel et je ne connais les bases du travail que superficiellement.

  4. Polyphemus

    Vous avez frappé la marque. Dans ce document, quelque chose est aussi pour moi, votre idée est agréable. Je suggère de sortir pour la discussion générale.

  5. Bahir

    Merci. Infos très utiles

  6. Erc

    Oui, je suis avec toi vraiment d'accord

  7. Sharamar

    Ecoutez.



Écrire un message