Dolmen de Poulnabrone

Dolmen de Poulnabrone


Dolmen de Poulnabrone - Histoire

Tombeau du portail de Poulnabrone, comté de Clare

Emplacement: Depuis Ennis, prenez la N 85 nord jusqu'à la R 476. Traversez Corofin et tournez à droite sur la R 480 au château de Leamaneh. Signalé, Poulnabrone est à environ 9 kilomètres jusqu'à cette route sur la droite. Visible de la route.

Dimensions: : La chambre funéraire avait 25 cm de profondeur. Le dolmen, également appelé tombeau à portail, est composé d'une grande pierre de faîte qui repose sur deux pierres de portail, deux autres orthostates et une pierre d'extrémité. Les pierres du portail mesurent chacune 1,8 m de haut. L'entrée du dolmen fait face au nord. Une pierre de seuil traverse le devant de l'entrée et aurait pu s'étendre jusqu'à la pierre de couronnement, scellant ainsi le tombeau. La pierre de faîte mesure 12 pi sur 7 pi et fait des angles depuis les portails jusqu'à l'arrière. La chambre mesurait 8 pieds sur 4 pieds. Le dolmen a toujours été un élément important au-dessus du substratum calcaire. Un portique était formé devant la tombe par trois pierres calcaires dressées. Le portique a ensuite été remblayé avec de la terre meuble et du gravier. La tombe se trouve au centre du cairn. Le cairn a la forme d'un ovale. Le cairn est constitué de grandes dalles de calcaire s'étendant à environ 3 m de la tombe et posées contre le côté de la chambre. Le cairn a été dépouillé de sa profondeur d'origine, mais il a été émis l'hypothèse qu'il n'avait que 55 cm de profondeur au moment de la construction de Poulnabrone. Le cairn, même s'il n'était pas très haut, aidait à soutenir les pierres latérales.

Caractéristiques: Poulnabrone est probablement l'un des monuments antiques les plus photographiés d'Irlande. Il s'élève de manière proéminente au-dessus du revêtement calcaire de clints (blocs) et de grykes (crevasses) résultant d'éons d'érosion hydrique à travers le calcaire.

Commentaires: Le dolmen se trouve à environ 100 mètres de la route. Sachez que le paysage karstique calcaire naturel est très accidenté et peut être difficile à naviguer, en particulier lorsqu'il est humide. Les bus touristiques s'arrêtent régulièrement toute l'année mais ne restent pas longtemps. Tôt le matin et hors saison sont les meilleurs moments pour voir cet élégant monument.

Histoire: Cette tombe était utilisée au néolithique et les dates au radiocarbone situent son utilisation entre 3 800 et 3 600 av. La première fouille du dolmen de Poulnabrone a eu lieu en 1986, puis à nouveau en 1988 par Ann Lynch. Au cours de cette fouille, une pierre de portail a été remplacée et l'équipe a fouillé la chambre, le portique et le cairn. Les restes de jusqu'à 22 individus du néolithique ont été trouvés. Seize adultes, six enfants et un nouveau-né (de l'âge du bronze) figuraient parmi les restes. Leurs corps n'ont pas été incinérés. Un seul adulte avait plus de 40 ans, tandis que la plupart sont décédés avant d'avoir atteint 30 ans. La plupart des enfants avaient entre cinq et quinze ans. Les restes osseux montrent des signes d'arthrite. La pointe d'une pointe de projectile en silex ou en chert a été retrouvée incrustée dans la hanche d'un individu. Deux autres fractures guéries, un crâne et une côte, ont également été trouvées. L'analyse de l'usure dentaire montre des preuves de la consommation de céréales moulues sur pierre. On a également trouvé dans la chambre funéraire une hache en pierre polie, 2 perles de pierre, un pendentif en os décoré, un fragment d'épingle en os à tête de champignon, 2 cristaux de quartz, plusieurs tessons de poterie grossière et un certain nombre de pointes de flèches et de grattoirs. Les grykes sont des crevasses dans le calcaire qui ont ensuite été remplies de restes. La chambre et les grykes étaient également remplis d'os de divers grands et petits animaux.

Autres sujets d'intérêt : Pendant que vous êtes ici, promenez-vous en regardant les grykes (crevasses entre les blocs de calcaire ressemblant à des pavés). Le Burren possède une diversité de flore représentant plus de 70 % des 900 espèces indigènes d'Irlande sur moins de 0,5 % de sa superficie. Quelle que soit la période de l'année, il semble toujours y avoir quelque chose de merveilleux qui pousse dans ces petites régions inattendues.


Joshua Mark est éditeur, réalisateur et contributeur régulier au site d'histoire en ligne Encyclopédie de l'histoire ancienne. Sa non-fiction est également apparue dans Guide celtique et sa courte fiction en Litro, Chien Diddle, Écrit pour tous, et Entre les états altérés, entre autres sur papier et en ligne. Il est professeur à temps partiel de philosophie et d'écriture au Marist College, vivant dans le nord de l'État de New York, aux États-Unis, avec ses compagnons de voyage : sa femme, la fille de Betsy Emily et Sophie, la chienne.


Dolmen

Un dolmen, également connu sous le nom de tombe à portail, se compose généralement de deux ou plusieurs pierres verticales appelées pierres de portail supportant une grande pierre de couverture horizontale et plate. Cette construction forme une structure en forme de trépied. En Irlande, les dolmens datent d'aussi loin que 4000 av. Les restes incinérés des morts ont été placés à l'intérieur des Dolmens, puis recouverts d'un monticule de petites pierres. Ce monticule s'appelle un Cairn. Dans la plupart des cas, le cairn a disparu, ne laissant intacte que la structure en pierre du trépied du tumulus.

Poulnabrone Dolmen Co Clare.

Brownshill est le plus grand dolmen d'Irlande. On estime que la pierre de couverture massive de granit pèse entre 100 et 150 tonnes. En taille, les dimensions sont (4,7 m x 6,1 m x 2 m).


Image du haut : tombeau à portail de Poulnabrone à Burren au lever du soleil, Irlande

Des monuments incroyables datant de différentes époques se trouvent dans toute l'Irlande, notamment la Chaussée des Géants, la Pierre de Blarney et le Fort Newgrange, qui est plus ancien que les pyramides. Tous ont une histoire à raconter et un site qui offre un aperçu fascinant de la société de l'âge de pierre est le dolmen de Poulnabrone. Située à l'ouest de l'île, cette tombe à portail est l'une des plus connues des 200 découvertes en Irlande.

L'histoire et les mystères du dolmen de Poulnabrone

Le mystérieux mégalithe est situé dans un paysage spectaculaire, dans une région reculée du comté de Clare, et daterait entre 3900 et 3000 avant JC, la fin de la période néolithique.

Poulnabrone peut être traduit par &lsquohole in the quern stone&rsquo.

L'éloignement du lieu rend son accès difficile, mais le dolmen a probablement été utilisé pour enterrer les membres des élites locales pendant de nombreux siècles. Des fouilles dans les années 1980 ont révélé les restes de plus de 30 individus datant d'environ 3200 av. Les archéologues pensent que les corps ont peut-être été purifiés rituellement par le feu et que leurs ossements ont ensuite été déposés dans la zone de sépulture. L'examen des restes montre que peu ont vécu au-delà de 40 ans et que beaucoup ont souffert d'arthrite à un jeune âge.

Localisation du dolmen de Poulnabrone dans le parc national du Burren, au sud-ouest de l'Irlande

Il semble que le dolmen était un site rituel et était encore considéré comme un lieu sacré à l'âge du bronze. Ceci est basé sur la découverte du squelette d'un enfant enterré ici vers 1500 avant JC. Cet endroit était aussi probablement utilisé pour les enterrements au début de la période celtique.

Les chercheurs ont soutenu que la structure n'était pas seulement un monument commémoratif mais aussi un marqueur territorial. En le construisant sur un terrain plus élevé, il marquait la frontière de la tribu qui habitait la localité.

Le monument est protégé par le gouvernement irlandais et dans les années 1980, le dolmen a dû être restauré après la fissuration de la pierre de faîte. Ce monument a été la source de controverses dans le passé et les archéologues affirment que le site et son environnement sont menacés par le surtourisme.

Mythologie du dolmen de Poulnabrone

La culture populaire décrit souvent les fées comme des créatures ailées bienveillantes, mais selon le folklore irlandais, elles sont beaucoup plus malveillantes. Comme les dolmens étaient censés être construits par des fées et donc considérés avec une crainte superstitieuse, cela a aidé à préserver les structures. Ces minuscules êtres surnaturels, qui auraient vécu dans les dolmens, kidnappaient des enfants et laissaient un changelin à leur place. Les Irlandais de la campagne ne les appelleraient jamais par leur nom, les appelant plutôt « les bonnes personnes ».

The Changeling (Illustration de Shelly Wan)

Restes du deuxième plus grand tombeau à portail d'Irlande

Le mégalithe est à juste titre célèbre, en partie à cause de son emplacement remarquable car il est situé sur un plateau qui offre une vue imprenable sur la plaine karstique et calcaire connue sous le nom de Burren.

Poulnabrone est la deuxième plus grande tombe à portail irlandaise, construite sur ce qui semble avoir été un monticule artificiel. Cette structure se compose de pierres dressées surmontées d'une pierre de faîte de 6 pieds (2 m) de long et de 10 pieds (3,2 m) de large. La pierre de faîte s'incline vers l'ouest, ce qui est inhabituel.

Gardant l'entrée de la chambre mégalithique se trouvent deux pierres de portail, chacune d'environ 6 pieds (3 m) de haut. Ce dolmen aurait été autrefois recouvert de terre et surmonté d'un cairn et aurait été visible à des kilomètres.

L'entrée est orientée au nord où une &lsquosill stone&rsquo (également appelée pierre de seuil) fait partie de l'entrée. Les trois pierres dressées faisaient peut-être autrefois partie d'une antichambre. A proximité du mégalithe se trouve une pierre de portail tombée provenant peut-être de l'antichambre, et quelques petites pierres dressées, dont le but est plutôt mystérieux.

Visite du dolmen de Poulnabrone

Le mégalithe se trouve dans un endroit reculé mais est bien indiqué et aucun frais n'est facturé pour explorer le site et visiter les pierres. Des panneaux d'information fournissent des informations supplémentaires car il n'y a pas de guides disponibles.

Les falaises de Moher, qui sont apparues dans divers spectacles et films

Le dolmen de Poulnabrone est sur le chemin des célèbres falaises de Moher et il y a deux autres tombes chambrées situées à proximité. Ils datent de la même période et auraient fait partie d'un paysage culturel de la période néolithique.


Dolmen de Poulnabrone - Histoire

(92Ko)
Ce site spectaculaire, sur la chaussée calcaire karstique du Burren, est l'un des dolmens irlandais les plus célèbres. Le nom Poulnabrone signifie littéralement « Le trou des douleurs ».
La fine pierre de faîte repose sur deux pierres de portail de 1,8 m (6 pi) de haut pour créer une chambre dans un cairn bas de 9 m (30 pi). La pierre du portail oriental a été remplacée en 1985, suite à une découverte qu'elle était malheureusement fissurée. Des fouilles lors de la réparation ont montré que ce site datait d'environ 2500 avant JC.
Des restes non incinérés ont été trouvés dans la chambre, son portique et dans les grykes (crevasses dans le sol calcaire). En particulier, il y avait les principaux os du corps d'un nouveau-né, de six jeunes et de 16 à 22 adultes. Un seul des adultes a vécu au-delà de 40 ans et la majorité avait moins de 30 ans lorsqu'ils sont décédés. L'analyse de tous les fragments d'os désarticulés a révélé une vie physique dure et une alimentation grossière, il a en outre été prouvé que les ossements étaient naturellement décharnés ailleurs (par exposition ou enfouissement) et ensuite seulement déplacés à l'intérieur de la chambre de Poulnabrone.
Un certain nombre d'objets funéraires ont été trouvés dans la tombe : une hache en pierre polie, deux disques de perles en pierre, un pendentif en os perforé, une partie d'une épingle en os, deux cristaux de quartz, des pointes de flèches et des grattoirs en silex et chert, et plus de 60 tessons de poterie grossière . Cela impliquait probablement un rituel et révélait une planification exacte, mais le but reste inconnu.
Le dolmen est entouré d'un monticule bas, en grande partie composé de pierres, mais il semble peu probable qu'il ait jamais couvert l'ensemble du monument. Il est à noter que dans la même zone, il y a environ soixante-dix autres tombes, comme celle de Gleninsheen.


Le dolmen de Poulnabrone une sentinelle de pierre dans le comté de Clare, Irlande

Après notre première exploration du Burren, Bob et moi avons continué jusqu'au sommet du plateau calcaire afin de localiser le dolmen de Poulnabrone. Là, à 8 kilomètres (5 miles) au sud de Ballyvaughan dans le comté de Clare, il s'élève majestueusement et se dresse bien en évidence au milieu d'un champ. Poulnabrone Dolmen, et bien d'autres, sont encore aujourd'hui des sentinelles de pierre aux portes de l'histoire de notre civilisation, une histoire qui est mise à nu sur le Burren.

Ce tombeau à portail aussi vieux que les pyramides d'Égypte était utilisé entre 4 200 et 2 900 av. Deux pierres de portail d'une hauteur de 1,8 mètre (5,9 pieds) encadrent l'entrée et aident à soutenir la mince pierre de faîte qui mesure 3,6 mètres sur 2,1 mètres (12 pieds sur 7 pieds). Il s'incline vers l'arrière de la structure. La chambre fermée est partiellement soutenue par le cairn ovale peu profond dans lequel elle se trouve, et une pierre de seuil brisée traverse l'entrée. Il a peut-être déjà été appuyé contre la pierre de faîte pour fermer la chambre funéraire.

Le cairn était constitué de grandes dalles de calcaire qui s'étendaient de la tombe sur environ 3 mètres (10 pieds) et étaient posées contre le côté de la chambre funéraire. Personne ne sait comment nos ancêtres primitifs ont déplacé ou élevé les pierres massives utilisées pour construire le Dolmen, mais il s'agissait probablement de rouleaux en bois combinés à des cordes et à la force brute. Des rampes de terre et de pierre auraient pu être un moyen de mettre la pierre de faîte en place.

Le dolmen de Poulnabrone a été daté au carbone de 6 000 ans, et cette ancienne structure de pierre impressionnante recèle des secrets du passé qui ne seront peut-être jamais dévoilés.

Cependant, nous avons beaucoup appris de l'un des gardiens extrêmement compétents du site, Joe Clancy. Il a partagé avec nous de longues histoires sur l'histoire du Dolmen, les problèmes avec les visiteurs, la flore et la faune rares, les découvertes archéologiques dans la région et nous a permis de savoir quelque chose sur sa vie personnelle.

Le nom “Poulnabrone” signifie “le trou des chagrins”, et en effet, les pierres de Poulnabrone Dolmen racontent une histoire fascinante de vie et de mort. Le peuple néolithique qui a vécu et est mort ici a enduré une existence relativement difficile, marquée par la malnutrition, les attaques violentes et les maladies infantiles. Sur les quelque 22 personnes qui y sont enterrées, 16 étaient des adultes, dont la plupart sont décédés avant d'atteindre l'âge de 30 ans, l'un a vécu au-delà de 40 ans. Les preuves montrent que, même à ce jeune âge, ils souffraient d'arthrite causée par une vie de labeur incessant. . Une personne avait la pointe d'un projectile en silex incrustée dans l'os de sa hanche et des fractures guéries étaient visibles dans le crâne et les côtes d'autres personnes. Nous savons qu'ils mangeaient un régime grossier qui comprenait probablement des céréales moulues sur pierre à en juger par l'analyse et l'usure de leurs dents.

Ce monument mégalithique qui s'élève bien au-dessus du pavé de calcaire était également le lieu de sépulture sacré de six enfants âgés de 5 à 15 ans. Les objets personnels enterrés avec les morts comprenaient une gamme d'artefacts : une hache en pierre polie, un pendentif en os décoré, des cristaux de quartz , pointes de flèches et grattoirs en silex et chert, perles en disque de pierre, une section d'épingle en os et des fragments de poterie grossière. Au cours de l'âge du bronze, vers 1700 avant JC, un nouveau-né a été enterré dans le portique, juste à l'extérieur de l'entrée nord de la chambre funéraire.

Seuls des membres sélectionnés de l'ancienne communauté étaient dignes d'être enterrés dans l'emplacement vénéré de la tombe, et c'était probablement le centre des cérémonies et des rituels pendant une bonne partie de la période celtique. En raison de sa présence dominante sur le karst du Burren, il aurait certainement pu également servir de marqueur territorial dans le paysage néolithique.

Les dolmens nous parlent des temps anciens de notre passé mythique et mystique et offrent un rare aperçu de la vie de nos premiers ancêtres, mais encore, de nombreuses questions demeurent. Pourquoi les ossements du défunt ont-ils d'abord été enterrés ailleurs, puis déplacés vers la tombe alors que les ossements étaient nus ? Étaient-ils vénérés comme des reliques d'ancêtres ? Pourquoi y a-t-il 70 autres tombes dans la même région ? Ces anciens mystères attendent d'être découverts dans ce coin préservé de l'Irlande.

Un profond sentiment d'émerveillement et de curiosité a envahi Bob et mes esprits lorsque nous avons quitté le dolmen de Poulnabrone, dans le comté de Clare, mais il n'a pas fallu longtemps avant qu'un autre morceau du passé de l'Irlande ne pique notre intérêt. Pendant environ une heure, cependant, nous devions nous concentrer pour arriver au château d'Ashford à temps pour le dîner.


Dolmen de Poulnabrone

dolmen de Poulnabrone (Sondage à Brón en irlandais [2] ) est un dolmen exceptionnellement grand ou un tombeau à portail situé dans le & #8197Burren, dans le comté de & #8197Clare, en Irlande. Situé sur l'un des points les plus désolés et les plus élevés de la région, il comprend trois pierres de portail debout soutenant une lourde pierre de faîte horizontale, et date de la période néolithique, probablement entre 4200 avant JC et 2900 avant JC. C'est le plus connu et le plus photographié des quelque 172 dolmens d'Irlande.

Le cadre karstique a été formé à partir de calcaire déposé il y a environ 350 millions d'années. Le dolmen a été construit par des agriculteurs néolithiques, qui ont choisi l'emplacement soit pour le rituel, comme marqueur territorial, ou comme lieu de sépulture collective. Il ne reste aujourd'hui que le "squelette de pierre" du monument originel qu'il aurait été à l'origine recouvert de terre, et sa dalle coiffée d'un cairn.

Lorsque le site a été fouillé en 1986 et à nouveau en 1988, environ 33 restes humains, y compris ceux d'adultes, d'enfants (et les restes d'un nourrisson de l'âge du bronze beaucoup plus tardif) ont été retrouvés enterrés en dessous, ainsi que divers objets en pierre et en os qui aurait été placé avec eux au moment de l'inhumation. Les restes humains et les objets funéraires datent d'entre 3800 avant JC et 3200 avant JC.


Itinéraire de Ennis à Poulnabrone

Cet itinéraire vous prendra environ 35 minutes en voiture.

  • Depuis Ennis, suivre les panneaux indiquant Lahinch, la région du Burren et Corofin.
  • Continuer en direction du rond-point Claureen (2,5 kilomètres) et prendre la deuxième sortie indiquant Corofin/Burren.
  • Roulez sur la route R476 sur 17,3 kilomètres, tournez à droite au château de Leamaneh.
  • Prenez la R480 et continuez tout droit (passez le Fort de Caherconnel) jusqu'à ce que vous arriviez à Poulnabrone sur votre droite.

Fourknocks

Qu'est-ce que Fourknocks ?
Une tombe à couloir avec une différence - la chambre intérieure est beaucoup plus grande que les autres par rapport à la taille du monticule.

Où est Fourknocks ?
Vous devrez rechercher Fourknocks près de Clonalvy (comté de Meath).

Pourquoi Fourknocks est-il important ?
Parce que c'est inhabituel - des tombes à couloir similaires ne se trouvent généralement qu'au Portugal !

Que verrez-vous à Fourknocks ?
De l'extérieur, un monticule herbeux escarpé - récupérez la clé de la tombe sur place pour voir à quel point Fourknocks est vraiment différent.

Pourquoi visiter Fourknocks ?
Parce qu'il est différent, unique et peut-être un indice sur d'anciens contacts à l'étranger.


Voir la vidéo: Dolmen de Merilles